perte de poids et proteines bio

RDV expert: perte de poids et proteines bio

Dans le RDV expert de ce mois-ci avec Léa Valette, notre partenaire diététicienne, nous abordons le thème: perte de poids et proteines bio.

RDV expert: perte de poids et proteines bio

Bonjour Léa, en ce moment beaucoup de nos lecteurs préparent déjà l’été qui arrive à grand pas et se demandent comment perdre les kilos superflus. Tout d’abord pouvez-vous expliquer le mécanisme de perte de poids?

Avant tout, il faut savoir que notre poids adulte est génétiquement déterminé et fait l’objet d’une fine régulation par différents mécanismes hormonaux, de sorte qu’un excès ou un déficit énergétique occasionnel n’entraînera pas de conséquences sur notre ligne. Cette notion de poids de naissance est défini comme le « set point » ou « pondérostat ».

En fait, la régulation hormonale de notre poids est à l’origine de nos sensations alimentaires telles que la faim ou la satiété. Celles-ci nous renseignent sur le statut énergétique de notre corps. Il est donc important de les identifier et de les prendre en compte afin de ne pas induire un déplacement de notre set point dans le sens ascendant, ce qui favoriserait une prise de poids. Attention cependant à ne pas confondre la faim du ventre avec la faim des yeux, du nez (etc) induite par nos sens ainsi que la faim du cœur induite par nos émotions.

Ces connaissances expliquent pourquoi certaines personnes ont plus tendance à prendre du poids que d’autres alors qu’elles ont consommé la même ration alimentaire. Cela explique aussi en partie pourquoi certaines personnes connaissent une résistance à la perte de poids malgré une alimentation équilibrée et restreinte. Il y a donc une limite à la perte de poids, à percevoir au cas par cas.

Une perte de poids est donc possible par induction d’un déséquilibre de la balance énergétique entre les apports alimentaires et les dépenses physiques sur plusieurs jours. Cela dit, il serait grossier de réduire la perte de poids à son unique aspect quantitatif là où l’abord qualitatif est tout aussi important. En effet, l’approche calorique ne permet pas de prendre en compte la complexité des relations entre alimentation et poids. Pour les mêmes raisons, les composantes psychologiques ainsi que l’hygiène de vie en générale (sommeil, rythme de vie) ne sont pas à négliger lorsque l’on souhaite perdre du poids. Il convient donc d’avoir une approche globale de sa personne et d’individualiser la prise en charge.

Chaque année on découvre de nouveaux régimes “à la mode”, qu’en pensez-vous?

Les régimes à la mode ont beaucoup d’adeptes du fait de la rapidité des résultats induits par leur processus de perte de poids. Cependant, il y a deux problèmes majeurs à mon sens.

L’un est la rapide reprise de poids constatée chez la plupart des personnes dès le retour à l’ancien régime alimentaire. Certaines personnes dépassent même leur poids initial du fait de l’effet inverse de la privation alimentaire suscitée.

L’autre est celui de l’adaptation de l’organisme à l’état de manque. En effet, ce dernier est capable de baisser son métabolisme de base* dans une situation de privation alimentaire afin de fonctionner avec de très petites quantités de nourriture. Cependant, ce nouveau métabolisme de base ne permettra plus à la personne de manger (dorénavant) des quantités « normales » sans prise de poids.

Grossièrement, il faudrait qu’elle reste au régime toute sa vie pour maintenir ce poids. De plus, la mémoire interne de l’organisme, par expérience du manque, induira la prise alimentaire dans le sens des réserves afin de ne plus être priver.

Les régimes à la mode ne sont pas une solution à la perte de poids au long terme.

*Métabolisme de base : besoin énergétique minimum requis pour que notre corps fonctionne en dehors de toute dépense physique.

En quelques mots, quels sont les éléments clés d’un plan alimentaire réussi ?

Il convient d’avoir une juste répartition énergétique et nutritionnelle de sa ration journalière.

Les carences alimentaires pouvant freiner une perte de poids, il est impératif de retrouver dans son équilibre alimentaire l’ensemble des différentes familles d’aliments.

Comment rester motivé(e) ?

Se poser la question des bénéfices et des inconvénients à ne pas changer, avoir des objectifs.

L’entourage compte aussi beaucoup dans le maintien de la motivation. La variété et la diversité des apports alimentaires permettrons d’éviter la lassitude du régime alimentaire. Sachez également utiliser les épices et les couleurs.

En termes de macro-nutriments il y a des règles à respecter ?

Afin de perdre du poids durablement sans induire de problèmes fonctionnels, on admet une diminution de 15 à 20% de l’apport énergétique total (ou 1/3 de l’enquête alimentaire) avec :

  • Une de l’apport protéique (qui ne doit pas être excessive)
  • Une de l’apport en lipides (qui ne doit pas être nul) tout en privilégiant la qualité des sources de lipides
  • Une ↘ des glucides (qui complètent la ration alimentaire) : les glucides complexes devant être les plus représentés.

Perte de poids et proteines bio: quel rôle?

Dans le cadre d’une perte de poids, les protéines permettent avant tout de maintenir la masse maigre (autrement dit la masse musculaire) préférentiellement utilisée comme substrat énergétique en dépit de la masse grasse. Ceci est d’autant plus important que la diminution de la masse maigre entraîne une diminution du métabolisme de base. Son maintien est également assuré par l’activité physique.

Une whey peut être utile pour augmenter sa ration protéique sans augmenter pour autant sa consommation en viande. En effet, la viande nous apporte plus de protéines, certes, mais également plus de lipides saturés (« ennemie » de notre nouvelle hygiène de vie).

Pour ceux qui souhaitent un RDV ou une consultation avec vous comment procéder?

Vous pouvez me contacter par téléphone au 06-85-58-46-80 pour prendre rdv ou à l’adresse suivante : lea.dietetique@gmail.com . Je me déplace sur la région Lyonnaise.

Pour en savoir plus au sujet de notre Whey bio cliquez ici